interkulturelles Leadership Japan

L économie actuelle est marquée par la globalisation et une accélération des cycles de production. Les sociétés sont confrontées à des changements fréquents qui exigent des processus rapides, diversifiés et flexibles. Pour répondre à ces défis, leur organisation se doit d’être agile et être capable d’apprendre constamment. Les organismes qui opèrent au-delà de leurs frontières nationales doivent interagir avec des cultures diverses. Beaucoup d’équipes sont éparpillées sur plusieurs pays et coopèrent virtuellement. La difficulté à comprendre les cultures étrangères dont les ressortissants ont des types de comportement et des styles de communication différents accroissent la complexité du travail quotidien. La culture d’organisation se traduit souvent par un style de leadership spécifique. Elle détermine comment les agents sont supposés coopérer. Les instruments de gestion du personnel utilisés ont pour but de donner une orientation, de contrôler et de récompenser ou verbaliser.

La direction par objectifs (DpO) fut introduite aux USA en 1954 par Peter Drucker. C’est encore aujourd’hui un des instruments de gestion les plus répandus dans le monde. Au vu des changements sociaux et économiques vécus depuis plus de 60 ans, il est légitime de se poser les questions suivantes:

– Un instrument de gestion conçu dans le contexte des années 50 est-il encore au goût du jour?
– Est-ce que des instruments de direction comme le DpO conçus aux USA sont appropriés pour toutes les cultures mondiales?

Suite (en anglais)